Un réseau d’amis

« Épris des grandes causes de son temps, brûlé du feu de l’Évangile, enraciné dans la pensée de saint Augustin, Emmanuel d’Alzon rêvait d’une Assomption faite de laïcs et de religieux pour porter, dans le monde de son temps, la passion du Règne de Dieu.

Aujourd’hui, 150 ans après, nous reconnaissons son intuition comme pleinement actuelle et nous la faisons nôtre ».

Chapitre général A.A. 1993

Publicités