Tanzanie : Formation permanente: suite et fin

Il y a quelques jours, nous avions donné quelques nouvelles de notre temps de session avec Mgr Josaphat Lebulu sur le thème de l’Espérance dans notre vie missionnaire. Voici aujourd’hui d’autres  nouvelles pour la suite et la fin de notre temps de formation, notamment les deux derniers jours : samedi et Dimanche.

Pour la suite, nous avons médité sur les dons et les fruits du Saint-Esprit.

Deuxième jour :

Les dons du Saint –Esprit (1 Corinthiens 12, 4-12)

Notre conférencier nous a invité à ouvrir les « yeux de notre cœur » pour voir les dons qui nous sont donnés, (chacune selon ses dispositions)  pour la construction de la communauté, et de l’Eglise. Reconnaître cet Esprit à l’œuvre en chacun de nous, suppose un travail personnel et communautaire de décentrement, se vider afin de se laisser remplir par le Saint-Esprit. En effet on ne peut pas remplir « une bouteille déjà pleine » a-t-il insisté.

Se vider, se détacher renoncer pour vivre. Ce vocabulaire est assez mal compris et fait peur quelques fois. Car on pense à une vie triste et forcement austère. Mais le renoncement dont il est question ici n’est pas le refus de la joie, mais la recherche de la liberté en Dieu. Car plus on se détache de nos propres vues, des images de Dieu façonnées par nos cultures, des préjugés sociaux et culturelles sur nos sœurs ; Mais sans oublier nos histoires personnelles et communautaires, le Seigneur nous envoie son Esprit et vient faire sa demeure dans notre cœur pour écrire une nouvelle page de notre histoire.

Un autre moment important  de cette journée était la démarche communautaire de découverte des talents de chacune des sœurs avec lesquelles nous vivons. Cet exercice, pas si simple et évident, nous a conduit à un changement de regard. Finalement regarder le positif dans l’autre, en mettant les mots sur les valeurs de chacune de nous, nous aide réellement à fonder la fraternité sur ce qui est bien et beau dans la vie de ma sœur. l’Epitre de Saint Pierre qui nous invitait à mettre nos dons et talents au service des unes des autres comme de bons gérants de la grâce de Dieu ( 1 Pierre 4, 10-11), nous était proposé en conclusion de notre journée. Cette expérience très émouvante, a sans doute eu le mérite de nous rapprocher et de mieux apprécier chacune à sa juste valeur. Nous avons de nouveau pris conscience qu’au départ, le Seigneur vit que tout était très bon… (Gn 1-2). Ces dons de Dieu sont destinés au service du prochain (Diaconia)

Le troisième jour :

Le dimanche matin nous avons célébré la messe dominicale avec les élèves du collège d’Alzon. La suite de notre troisième et dernière de session avec Mrg Josaphat, portait sur la reconnaissance  et l’accueil des fruit du Saint Esprit (Galates 5, 22).

En effet, une belle découverte pour la plupart d’entre nous, était de comprendre qu’en réalité, le Fruit de Saint –Esprit c’est Le Christ lui-même, dans ses dispositions humaines et divines (Philippiens 2, 5). Notre consécration chrétienne et religieuse ne sera audible à nos contemporains que dans la mesure où ils verront ces dispositions du Christ en nous. Notre mission en Eglise comme religieuse n’est pas tant de faire , que d’être avec Jésus : « Maître où demeures-tu ?… Viens et vois », nous a rappelé notre animateur principal. Le Seigneur veut faire route avec nous et alléger nos fardeaux (Matthieu 11, 28-30). Quand nous lisons les évangiles, Jésus lui-même nous apprend l’Amour, la Joie, la fidélité, la maîtrise de soi, la patience, la bienveillance et l’humilité. Il nous enseigne lui-même dans son humanité, le chemin de l’Espérance qui ne trompe pas. Devant les échecs et les rejets dans nos expériences religieuses missionnaires, le cœur détaché et libre, nous pourrons oser faire de nouveau confiance et recommencer. Car comme le rappelle Saint Paul « la détresse de l’échec produit la persévérance, la persévérance produit la valeur éprouvée, et celle-ci produit l’espérance qui ne trompe pas.

Ce thème de l’Espérance comme nous le savons, accompagne notre réflexion communautaire depuis le dernier chapitre général (Juillet 2017). Notre supérieure générale nous a invité à devenir des prophètes d’espérance pour nos communautés, mais aussi entre nous cela passe par la démarche de vérité, et d’unité entre nous, sans laquelle tout discours serait vain. « Même si parfois, nous avons été blessées et déçues par certaines personnes, nous avons blessées à notre tour (…), nous avons perdu la confiance dans l’humanité, le Seigneur est plus grand que notre cœur et l’Espérance nous fait avancé ». (NI, n°31).

Alors osons vivre, aimer, rêver et croire… Ne nous laissons pas voler l’espérance !

Nous avons terminé ce temps de rencontre autour d’un repas fraternel, heureuse de faire connaissance, ou de se retrouver !

Découvrez les photos!

Sr Marlyn NGANZALI

Sœurs Jubilaires en 2019 !

Jubilés, Fête de la fidélité…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

25, 50, 60, 65, 70, 75… 80 ans … de vie donnée, de fidélité…

comment ne pas rendre grâce et laisser éclater sa joie. 

Nous nous réjouissons de tout cœur et nous rendons grâce à Dieu pour son œuvre d’amour dans la vie de nos sœurs Jubilaires cette année 2019 !

Par sa vie donnée, chacune rend témoignage, qu’il est possible de dire OUI, de donner sa vie, de la risquer sur la seule base de l’AMOUR, de la certitude de trouver son bonheur en Dieu, de l’aimer, de le servir et surtout de rayonner de sa joieMAGNIFICAT !

Puisse le Seigneur accompagner chaque sœur sur le chemin qui est le sien aujourd’hui,

les combler de son Amour et leur donner sa Paix.

 

- Jubilaires d’Argent (25 ans) : 11 sœurs

- Jubilaire d’Or (50 ans) : une sœur

- Jubilaires de Diamant (60 ans) : 4 sœurs

- Jubilaires de Rubis (65 ans) : 2 sœurs

- Jubilaires de Platine (70 ans) : 3 sœurs

- Jubilaire d’Albâtre (75 ans) : une sœur

- Jubilaire de Chêne (80 ans) : une sœur

.

Téléchargez la liste de Sœurs Jubilaires 2019

Tanzanie : Formation permanente :  session des sœurs à vœux perpétuels…

Depuis ce week-end,  la communauté du noviciat accueille les professes de la Province de Tanzanie pour une session de formation portant sur le thème” Comment vivre l’Espérance dans notre vie religieuse missionnaire”. Ce week-end de formation est accompagné par Mgr Josaphat Lebulu, Archevêque émérite d’Arusha.

Pour la première journée

Vendredi, en fin d’après-midi nous avions introduit notre temps de formation par la lecture de l’Épître aux Philippiens 2,1-11. Mgr Lebulu  nous a invités à contempler le Christ dans son humilité et son abaissement. 

Sommes-nous prêtes à tout laisser tomber ? 

A nous vider de nous-même et permettre à Jésus de nous remplir de son tout ?

Ensuite, pour  renaître A l’Espérance du Christ comme chrétienne, religieuses et comme missionnaire nous devons passer par ce chemin de dépouillement et de renoncement pour que le Christ lui-même nous enseigne comme à ses disciples et à amis.

Le Christ veut s’inviter dans notre quotidien, rempli de lourdeurs et de fatigues. Son désir est de demeurer avec nous afin de nous illuminer et de nous remplir de son Esprit.

Nous avons terminé cette première journée sur une remarque importante : L’Espérance nous engage à la confiance, comme Pierre la question est légitime et raisonne en chacune de nous : “nous avons tout laissé pour te suivre… celui qui aura tout quitté pour moi recevra deux fois plus sur cette terre…. Et aura part à la vie éternelle.( Marc 10, 29-31).

Nous sommes invités comme femmes et hommes créés à l’image de Dieu (Gn 2).

Une fois libérée de nos soucis du quotidien, nous pourrons ainsi permettre au Saint -Esprit de prendre possession de nos vies.

Notre deuxième journée portera justement sur cette écoute de notre hôte intérieur qui nous est donné :  le Saint Esprit.

Découvrez les photos !

Sr Marlyn Nganzali

Tanzanie : Messe d’Action de grâce à d’Alzon secondary School-Arusha

Ce dimanche 24 février nous avons célébré une

messe d’action de grâce avec les anciennes élèves de l’école d’Alzon.

En effet, les finalistes ayant terminé leur cycle secondaire 2017-2018 ont voulu rendre grâce avec leur famille et amis pour les années de scolarité passé à d’Alzon School. C’est la coutume pour les désormais anciennes élèves de revenir avec un mot d’encouragement en faveur de leur collèges, et à l’endroit de tout le staff enseignant.

D’Alzon secondary School est un collège de jeunes filles  tenu par les Sœurs Oblates de l’Assomption de la Province d’Afrique de l’Est (Tanzanie-Kenya-Ouganda-Rwanda). Dans cette école avec Internat, environ 200 élèves poursuivent leur cycle secondaire pendant 4 ans après le cycle primaire qui est de 7 ans dans les pays d’Afrique de l’Est. La dernière année du secondaire (FORM IV) est sanctionnée par un diplôme nationale qui donne accès au cycle supérieur (2 ans environ) avant d’entrer à l’université.

Depuis septembre dernier, sœur Julia Kisenga (Tanzanienne) a pris les rennes de l’établissement, succédant à de Sr Irène Makuta appelée à une autre mission. D’autres sœurs sont chargées des enseignants, ou de l’administration en collaboration avec le personnel enseignant laïc.

Après la messe célébrée par Père Antigone, Assomptionniste, la directrice de l’établissement et sœur Lea, notre provinciale ont remercié les parents pour leur présence et leur participation.

Heureuse de retrouver leurs anciennes amies, les élèves ont terminé la journée par un moment festif( « Entainterment », comme on le dit en Anglais).

 

Sr Marlyn Nganzali

Découvrez les photos!  

Maison généralice : Echos de la Rencontre des Conseils Généraux de l’Assomption

conseils generaux 2018.jpg

Du Samedi 10 au Lundi 12 Novembre s’est tenue la Rencontre des Conseils Généraux de nos 5 congrégations, la famille Assomption, à Paris dans la Maison Généralice des sœurs Oblates de l’Assomption – 203, rue Lecourbe.

Le thème qui orientait nos réflexions et partages était : « Présence au monde et fidélité, quel accompagnement ? Regard sur le monde contemporain et défis de la fidélité ».

Cette première rencontre a été une opportunité de faire connaissance (24 participants), car les compositions des conseils généraux ont été modifiées depuis les derniers chapitres généraux.

La présentation des priorités et orientations capitulaires nous ont permis partager autour des joies, des défis et des perspectives d’avenir de chacune de nos congrégations. Tous passionnés du Royaume, nous rendons grâce à Dieu pour l’intérêt que nos charismes inspirent aux jeunes et laïcs aujourd’hui. Nous sommes confrontés aux évènements marquants le monde et l’Eglise actuelle.

Ces changements nous provoquent à nous interroger sur la capacité de nos congrégations à vivre une fidélité créatrice, à travers des nouvelles formes de proximité avec les périphéries de nos lieux d’insertions, tout en veillant à l’intuition fondatrice de nos fondateurs.

Les réalités du monde actuel à travers les situations des migrants et réfugiés, guerre, réchauffement climatique, injustice sociale, les violences dues à l’intégrisme religieux, et scandales dans l’Eglise nous lancent des défis. En même temps, ces réalités nous invitent à nous recentrer sur l’Essentiel, Jésus Christ, qui est la raison même de notre consécration, et de notre engagement en Eglise au pour les hommes dans la fidélité de l’Evangile. Face au nationalisme et à l’ethnocentrisme, le don de l’internationalité qu’expriment nos congrégations peuvent être une bonne nouvelle vécue, des appels à vivre la communion dans nos communautés, dans une ouverture d’esprit sur les réalités que traverse notre monde.

La souffrance actuelle de l’Eglise nous invite à revisiter nos fondamentaux ainsi que l’amour de l’Eglise telle que nos fondateurs et fondatrices l’ont vécu. A travers les temps de prière, de réflexion et de partage dans la confiance, nous avons la conviction que l’Assomption a encore son mot à dire au monde.

Présents dans 40 pays du monde sur tous les continents, nous réalisons combien, ensemble, nous sommes une force spirituelle pour regarder avec réalisme les défis que le monde nous lance. C’est aussi ensemble que nous pourrons avancer au large, nous appuyant sur le maître de la Vigne, et dans la communion avec l’Eglise corps mystique du Christ, dont nous sommes membres et ouvriers.

Sr M.Madeleine Kahamabu Kambumbu

Assistante générale

Capture

Triduum «  Missionnaires de l’Espérance » 2018

de0fef1f-fe83-4938-8488-91e66d4ef741

Paris, le 9 octobre 2018

 Bien Chères Sœurs,

 Comme vous l’avez découvert dans le précédent numéro des Nouvelles Internationales, au mois de mai dernier, Sœur Thérèse Bora, Sœur Zoé Vandermersch et moi-même, avons eu la grâce de participer au Congrès international organisé par la Congrégation pour les Instituts de Vie consacrée et les Sociétés de Vie apostolique à Rome.

Cette expérience d’universalité de l’Eglise, de la spécificité et de la variété de formes de vie consacrée nous a enrichie et nous a porté à la réflexion :

Quelle suite et quelle application pour notre Congrégation ?

Nous nous sommes réunies à plusieurs reprises et travaillé individuellement et ensemble.

Pour une application en Congrégation, nous avons choisis deux axes d’action :

  • Transmission du thème et du contenu du congrès par le bais des Nouvelles Internationales (voir N° 29/2018).

Chaque communauté pourra en faire le sujet d’une réunion communautaire afin de voir quelle application…

  • Proposition d’un Triduum de prière et de réflexion pour créer une dynamique communautaire pendant l’Année de la mission. Le triduum « Missionnaires de l’Espérance » sera centré sur la trilogie « appel – consécration – mission ». Le mois d’octobre, le mois des missions et du Synode sur le thème « Les jeunes, la foi et le discernement des vocations », nous a semblé un moment favorable.

Pour ce Triduum «  Missionnaires de l’Espérance », nous avons choisi un thème pour chaque jour :

  • Premier jour, Jeudi 18 octobre: « Viens, suis-moi ! »
  • Deuxième jour, Vendredi 19 octobre: « Consacrées pour la Mission »
  • Troisième jour : samedi 20 octobre: Veillée d’adoration eucharistique

« Avec les jeunes, portons l’Evangile à tous. »

Le texte est conçu d’une manière générale mais chaque communauté peut l’adapter en fonction de sa sensibilité spirituelle, du contexte culturel et ecclésial. Surtout si vous le proposez à des jeunes qui vous côtoient et/ou à des laïcs, il est plus facile de remplacer les chants en français par des chants plus connus dans vos langues respectives. Vous avez aussi la possibilité de traduire la totalité du texte.

Je vous invite à vivre ce mois des missions et ce Triduum dans la joie reconnaissante de notre appel à suivre Jésus Christ comme religieuses missionnaires, de nos missions à travers le monde et en demandant des nouveaux ouvriers à sa moisson.

Soyons des « disciples-missionnaires toujours plus passionnés pour Jésus et sa mission, jusqu’aux extrêmes confins de la terre. » (Pape François – Message pour la Journée Mondiale des Missions 2018).

En communion de mission au service du Royaume de Dieu,

Sr Felicia Ghiorghies

Supérieure générale

 

Téléchargez le Triduum en PDF:

Triduum «  Missionnaires de l’Espérance » en PDF

Voir Photos du Triduum à la Maison généralice

1 triduum

Maison généralice : JOURNÉES D’AMITIÉ / 5 – 6 – 7 Octobre 2018

dsc08362.jpg

JOURNÉES D’AMITIÉ : 5 – 6 – 7 Octobre 2018

Maison généralice, Paris

au profit du Centre d’Enfants Handicapés de Manghina,

en République Démocratique du Congo

Les journées d’Amitié qui ont lieu du 5 au 7 Octobre ont été une belle occasion des plusieurs rencontres et de collaboration avec nos voisins et nos amies pour célébrer la mission.

IMG_0127Le jardin fut transformé en un foire de vêtements des jouets et des divers pour la brocante. Les repas du samedi et dimanche préparés avec soin par sr Monica et Mlle Paula ont fait la joie de tous les convives.

Oui, travailler et collaborer ensemble pour répandre l’espérance de Jésus Christ à nos frères et sœurs les plus démunis, voilà ce qui nous motivait tous pour ces journées d’Amitié à la Maison généralice.

Toute notre gratitude à nos sœurs de différentes communautés, nos voisins et collaborateurs pour porter ensemble la dynamique de l’Espérance dans nos missions.

Sr Marie-Madeleine KAHAMBU KAMBUMBU

Assistante générale

1

 

 

RDC – les OA luttent contra Ebola à Mangina…

training-against-the-Ebola-virus-in-North-Kivu_1024x650

EBOLA A MANGHINA

(République Démocratique du Congo)

et engagement des Oblates de l’Assomption sur le terrain

J’ai eu l’occasion de participer à la retraite annuelle, avec mes Sœurs Oblates de la Province du Congo, du 27 juillet au 03 août 2018. Nous étions une centaine d’Oblates à vivre cette expérience spirituelle avec le Père Yves Kaghoma, a.a, Provincial de la Province d’Afrique, fraîchement nommé.

 ÊTRE PORTEUSES DE JÉSUS-CHRIST À NOS FRÈRES ET SŒURS

en était  le thème… et un des objectifs de notre Chapitre Général de 2017…

La retraite était précédée d’une autre retraite de six jours pour nos Novices qui se préparaient à leur premier engagement dans la Congrégation. Elles ont prononcé leurs premiers vœux l’avant-veille de notre retraite. Quelle joie de voir ces douze jeunes appelées à la suite du Christ dans notre famille religieuse ! Une douzaine d’autres  ont renouvelé leur engagement. En même temps, quelle responsabilité pour l’accompagnement de ces jeunes, car c’est une exigence et un défi dans le cheminement de leur vocation que le Seigneur nous confie aujourd’hui, à sa suite !

Après la deuxième retraite, nous avons eu :

 8 Sœurs Oblates qui ont prononcé leur engagement définitif

2 Jubilés de 25 ans de vœux.

Ces deux jubilaires, ont reçu la Bénédiction du Pape François. Nous leur souhaitons à toutes, la grâce de la fidélité et de la joie au service du Royaume ! Car la moisson est abondante et les ouvriers peu nombreux… Nous le demandons au Seigneur pour elles.

La maladie ebola arrive…

A la fin de la retraite, nous avons vécu un autre grand événement qui nous renvoya directement en mission auprès de nos frères et sœurs malades, qui venaient d’être terrassés par le virus Ebola ou Fièvre Hémorragique, à Mangina,  situé à 100 km de Butembo au Nord-Est.

Ce virus Ebola n’a été diagnostiqué qu’ au début du mois d’août bien que les signes aient commencé à apparaître chez certains malades depuis le mois de mai. La situation aurait pu être plus grave, mais heureusement plusieurs ong sont venues à leur secours, aidées par les Médecins locaux de la Région, Médecins Sans Frontières, Médecins Nationaux et Provinciaux de la Santé Publique, l’O.M.S. etc…

Au début, il y a eu une sorte d’épidémie. Les tout premiers malades en sont morts. Les Médecins ont tout de suite installé des tentes pour isoler les malades atteints par le virus ainsi que des latrines pour eux. Ils ont également fourni l’équipement des soignants pour qu’ils soient protégés durant les secours. Ce matériel utilisé par chaque soignant doit servir pour un seul malade et être détruit au bout de deux jours d’utilisation.

Nos Sœurs étaient aussi les premières sur le terrain avec les ong, car c’est dans notre hôpital qu’on acheminait les malades. Un de nos Médecins de l’hôpital, l’anesthésiste, et quelques infirmiers de l’hôpital ont été atteints par le virus. Ils sont soignés et sont en voie de guérison. Deux sont déjà guéris et ont quitté l’isolement. Tout le personnel médical a été vacciné ainsi que la population des villages environnants d’où proviennent des nouveaux cas.

Nos Sœurs ne ménagent pas leurs forces : elles préparent les repas pour les médecins de ces différentes ong ; une autre équipe prépare ceux des malades isolés. Elles déposent la nourriture dans des lieux indiqués, les infirmiers qui s’occupent d’eux, viennent chercher la nourriture et la leur donnent avant les soins. C’est toute une organisation bien planifiée. Les Sœurs se sont organisées pour laisser la maison à cette équipe soignante qui est à environ 6 km de la formation médicale proprement dite.

1Comme il n’y avait pas assez de place pour tout le monde dans la maison, ils ont dressé des tentes autour de la maison, pour pouvoir loger près de deux cents personnes intervenantes. On a dû arracher toutes les plantes et arbres fruitiers qui étaient autour de la maison pour cet accueil…Bravo à nos Sœurs qui sont allées à la périphérie porter l’espérance à leurs frères et sœurs et vivre l’évangile au quotidien par amour. Elles ont oublié la fatigue du moment, s’encourageant mutuellement.

« Comprendre la souffrance d’autrui est le plus beau cadeau que l’on peut offrir à une personne. Si vous ne comprenez pas l’autre, vous ne pouvez pas aimer ».

C’est cette expérience-là que vivent actuellement nos Sœurs auprès des malades du virus Ebola !

Ainsi, un des prêtres de la paroisse de Mangina a demandé à l’Evêque du diocèse, conscient du risque qu’il encourt, d’accompagner spirituellement les malades dans leur isolement. L’Evêque le lui a permis.

Nous avons admiré son courage, car il a offert, en quelque sorte, sa vie pour ses frères et sœurs, comme Jésus, n’ayant pas peur de la maladie. C’est un risque qu’il a pris en connaissance de cause, en préparant les mourants jusqu’au bout de leur voyage terrestre. C’est vraiment beau de sa part de témoigner ainsi de son espérance au quotidien pour le salut de ses frères et sœurs, joignant l’acte à la parole, comme nous dit Saint Jacques dans ses lettres : « Mettez la Parole en application… ».

L’Organisation mondiale de la santé (oms) annonce l’introduction de cinq nouveaux médicaments approuvés, en plus du vaccin contre la maladie du Virus Ebola, déclarée en territoire de Beni depuis 27 jours. Selon le porte-parole de l’oms, en mission à Beni, ces médicaments sont porteurs d’espoir non seulement pour la communauté victime de cette épidémie mais aussi pour toute la communauté scientifique.

2A Mangina, les autorités ont comptabilisé 70 décès au soir du samedi 25 août 2018.

Cependant, grâce au travail des soignants mobilisés contre la maladie, 13 personnes.

 Les populations et les écoliers ont été vaccinés. Nous espérons que le virus Ebola est maîtrisé maintenant et que d’ici peu, on n’en parlera plus dans la région.  A suivre…

Sr Irène Mupitanzila

Cté Maison généralice Paris

 

 

 

 

 

 

 

Afrique de l’Ouest – la Côte d’Ivoire : des trophées offerts au collège Saint Charles …

Des trophées offerts au collège Saint Charles

Des trophées offerts par la Direction Régionale de l’éducation nationale de la région du Tchologo, car le collège Saint Charles Lwanga a été 1er au Bac 2018.

Roumanie : 25 ans de vie religieuse !

Fête à la Communauté  «St. Monica » – Izvoare ; Bacau

A la fin de la retraite de cette année nous avons eu la joie de vivre une messe soldanelle d’action de grâce pour les 25 ans de vie religieuse de Srs Elisabeta Balint, Clara Cochiorca, Iuliana Chira, Marinela Hazu et Felicia Unguru. La messe a été célébré par plusieurs prêtres AA et d’autre prêtres des familles des sœurs. En quelques mots les sœurs ont exprimé leur reconnaissance à Dieu pour ces années de fidélité.

Le sentiment qui nous envahit à cette heure du jubilé est celui de  la reconnaissance pour chaque moment passé au service de Dieu dans la Congrégation des Oblates de l’Assomption. La gratitude demeure en nous quand nous pensons à nos sœurs de différents âges avec lesquelles nous avons partagé les joies et les difficultés de ces années et avec qui nous avons grandi dans la fidélité.

Dieu nous a façonnées pendant un quart de siècle. C’est lui qui nous a pris par la main et nous a conduites avec amour. Nous nous sommes senties avec Lui, correspondant pas à pas avec notre amour, collaborant avec nos mains, nous relevant quand nous tombions, nous donnant la joie dans le cœur quand nous réussissions à faire quelque chose de bien.

Que le bon Dieu continue à être glorifié dans notre vie quotidienne! En union avec son Fils, Jésus-Christ, à qui nous nous sommes consacrées, nous offrons au Père chaque instant que nous vivrons, ne demandant qu’une chose: « Que vienne ton Règne » !

Sr  Elisabeta Balint

Brésil : Jubilé des 25 ans de l’OPA !

img_e2706.jpg

Jubilé de 25 ans de l’OPA !

Au mois de Juillet 2018, environ 250 laïcs amis ont participé d’un grande événement à Santa Fé do Sul-Brésil, pour fêter les 25 ans d’existence du groupe de laïcs des Sœurs Oblates de l’Assomption, OPA (Oblates, Parents et Amis).

Cette rencontre à été baptisée comme le 1er Congrès des laïcs OPA de l’Amérique Latine, car il y a eu des représentants de divers pays : Brésil (Andradas, Campinas, Manaus, Tapaua, Mirassol, Uberaba), Paraguay (San Lorenzo, Atyra), Argentine (Clorinda), Mexique (Ciudad de México), Pays-Bas (Boxtel) …

Nous avons fait mémoire de l’histoire, de l’arrivée des premières sœurs missionnaires à Santa Fé do Sul, Jales… leur courage et enthousiasme ! Nous avons également rendu grâce à Dieu pour tous les laïcs qui depuis le début de notre mission au Brésil collaborent avec nous. Les présentations artistiques de chaque pays et régions du Brésil, nous ont émerveillées! Des danses, des chants, plats régionaux  … nous ont révélé la beauté de nos diversités culturelles … MAGNIFIQUE !!!

Nous fêtons avec joie, les 25 ans de travail avec nos amis de l’OPA! Un groupe qu’aujourd’hui s’étant dans plusieurs pays … MERCI SEIGNEUR !

Voici quelques photos de cet événement : 

9 25 ans jubilé

Maison généralice : Profession perpétuelle de Sr Elisabeth et jubilé de Sr Théodosie.

Profession perpétuelle et jubilé à la Maison généralice !

La Maison généralice fête le 8 septembre la profession perpétuelle de Sr Elisabeth Muhonjya (congolaise) et le jubilé de 25 ans de Vie Religieuse de Sr Théodosie.

Capture

 

Maison généralice : 50 ans de vie des Srs Théodosie et Felicia

50 ans de vie des Srs Théodosie et Felicia

La Communauté de la Maison généralice fête les 50 ans de vie des Srs Théodosie et Felicia!

JOYEUX ANNIVERSAIRE ! LA MULTI ANI ! 

Capture

flores_png_by_parkjirimtutos-d73phhd

Maison généralice : départ au Noviciat de Lili et Maria!

Départ au Noviciat de Lili et Maria!

La communauté de la Maison généralice dit au revoir et bonne route aux deux jeunes postulantes LILI (chinoise) et MARIA ( Coréenne) qui partent à l’Hay les Roses pour commencer une nouvelle étape dans leur formation religieuse … le Noviciat !

Capture

Paraguay : Journée Portes ouvertes au profit de la formation

Paraguay : Journée Portes ouvertes au profit de la formation

Un délicieux repas préparé avec la collaboration des laïcs pour environ 800 personnes !

repas

 

France : Pèlerinage National

Lourdes – Participation au Pèlerinage National 2018 des 10 Oblates

 

Décès de Sœur Anne BRUN, décédée au Mesnil (92 ans)

deces

Pays-Bas et Belgique : visite fraternelle…

Belgique – visite fraternelle de Sr Felicia

 

Pays-Bas – visite fraternelle de Sr Felicia

 

Décès de Sr Emmanuella VAN HOOFF, décédée à Hulsberg (99 ans)

deces

Vietnam : Entrée au postulat, noviciat et première profession…

ENTRÉE AU POSTULAT – SAIGON

COMMUNAUTÉ NOTRE DAME DE L’ASSOMPTION

Le Mercredi  15/08/2018 à 17h durant les vêpres de la Solennité de l’Assomption, 5 jeunes aspirantes sont entrée au postulat à Saigon.

  • Chaque  jeune exprime  son désir de commencer la formation comme postulantes des Oblates de l’Assomption…
  • Remise de l’insigne du postulat : la médaille du Père d’Alzon avec la Vierge de l’Assomption
  • Remise du livre des heures
  • Les postulantes sont confiées à sr Dung, maîtresse des postulantes et supérieure de communauté
  • Les postulantes sont accueillies dans la joie par un baiser de paix
  • Aujourd’hui, nous voici Seigneur- pour apprendre la vie des Oblates de l’Assomption !
  • Les sœurs de la communauté Notre dame de l’Assomption sont heureuses d’accueillir et de cheminer avec les jeunes postulantes

  • Après la cérémonie, la joie continue par un agapè fraternelle : A TABLE !

  • OFFRANDE DES CADEAUX AUX NOUVELLES POSTULANTES

    BONNE ROUTE- LA JOIE AU CŒUR

 

ENTRE AU NOVICIAT- de SAIGON, 

LE 14/08/2018 AUX VÊPRES

Père Jean Claude, préside les prières en Vietnamien !

 

  • Bénédiction des habits
  • Remise des habits à chaque future novice et elles sortent pour s’habiller
  • Les novices en habit du noviciat
  • Remise de la croix
  • Remise de la lumière
  • Signature du procès-verbal par la novice- le prêtre et la sœur
  • Chant du magnificat
  • Les novices sont confiées a sr M. Paulette
  • Accueil fraternel des novices par un baiser de paix
  • Bonne route chères novices a la suite du christ
  • Les novices entourées de deux formatrices : Sr Marie Paulette, maîtresse des novices, Sr Hue, leur maîtresse du postulat
  • Toutes les novices et la communauté venue les soutenir, joie de voir la famille agrandie.
  • Un goûter pour se réjouir ensemble et souhaiter bonne route aux novices qui vont en stage.

 

PREMIÈRE PROFESSION

vt

Événements d’été 2018 …

f8e8fd073b2859e334d098e3eb585794

Chères Sœurs, après la période des vacances d’été dans les pays d’Europe, d’Afrique, d’Amérique Latine et dans certains pays d’Asie, voici quelques échos des différents événements vécus par les Oblates de l’Assomption à travers le monde.

  1. Italie : Fête de notre centenaire, Sr Chiara.
  2. Vietnam : Première profession et entrée au noviciat.
  3. Pays-Bas et Belgique – visite fraternelle de Sr Felicia et décès de Sr Emanuella (99 ans).
  4. France : Lourdes – Participation au pèlerinage des 10 Oblates et décès de Sr Anne Brun.
  5. Paraguay : Journée Portes ouvertes au profit de la formation – repas.
  6. Maison généralice : départ au Noviciat de Lili et Maria.
  7. Maison généralice : 50 ans de vie des Srs Théodosie et Felicia.
  8. Maison généralice : Le 8 septembre – profession perpétuelle de Sr Elisabeth Muhonjya et jubilé de Sr Théodosie.
  9. Brésil : 25 ans OPA.
  10. Roumanie : Le jubilé des 25 ans de vie consacrée des 5 sœurs.
  11. Afrique de l’Ouest – la Côte d’Ivoire : des trophées offerts par la Direction Régionale de l’éducation nationale de la région du Tchologo, car le collège Saint Charles Lwanga a été 1er au Bac 2018.

06x30-simples-ramo-rosas-opa8011-33744eb2bbf57989d815132977425159-640-0