Bonne Fête de Marie Auxiliatrice et 153 ans de notre Fondation !


HYMNE : Routes d’Oblates

1- Route d’Oblates, ici commencée / Route d’Oblates, aux rudes montées
Longue marche fraternelle  / au soleil brûlant
Longue soif toujours nouvelle / d’aller plus avant

Route d’Oblates…

2- Route d’Oblates, fleuve de de désirs / Route d’Oblates, terres à conquérir
Vie priante, humble service,  / d’un monde en chantier
Don de soi et sacrifice / Sans rien marchander

Route d’Oblates…

3- Route d’Oblates, poids du crucifix / Route d’Oblates, clarté dans la nuit
Lorsque souffle la tempête,  / gardons notre foi
La Croix même nous enfante / Pour l’unique joie

Route d’Oblates…

(Sœur Mireille GARDE – O.A. : 24 mai 1965)

 

Relecture de la vie des 1ères missionnaires parties le 25 avril 1865 :

           « Pages d’Oblations – tome I » p. 6, 13, 14, 117 et 195

  • Sœur Marie-Marguerite Bernassau née au Vigan en 1840, commence son postulat le 24 mai 1865 et prend l’habit des mains du Père D’Alzon le 14 Aout. Au cours de sa dernière année du Noviciat, sr Marguerite fut du groupe d’Oblates qui assuraient les services économiques au collège du P. D’Alzon à Nîmes. Après sa profession le 19 Avril 1868, elle fut nommée et partie avec les 4 autres sœurs pour Andrinople le 25 Avril 1868. Son apostolat ? Sr Marguerite assurait la charge d’une classe, dans la première école des sœurs inaugurée le 24 Mai 1868 à Andrinople. Mais, de santé fragile ; elle tomba malade, et rentra en France, fut accueilli par le P. D’Alzon qui l’accompagna à Rochebelle le 11 Aout 1869. Elle meurt le 9 Novembre 1869, à l’âge de 29 ans. Le Père D’Alzon dit aux Oblates qu’il «  compte sur sœur Marguerite du haut du ciel, cette petite fleur, placée aux pieds de la Sainte Vierge, pour nous attirer des grâces » lettre P. D’Alzon du 17 Novembre 1869.
  • Sœur Marie-Colombe Balmelle née au Vigan en 1845, commence son postulat l’année 1865 et prend l’habit des mains du Père D’Alzon le 6Janvier 1866. Après sa profession le 19 Avril 1868, elle s’embraqua avec les 4 autres sœurs comme premières missionnaires pour Andrinople le 25 Avril 1868. Elle donna sa contribution dans la première école à Andrinople et continua comme enseignante à Caragatch. Lors de la guerre Russo -Turque, le P Galabert et Mère Jeanne de Chantal organisèrent des ambulances pour soigner les blessés et secourir les réfugiés. Il eut également l’épidémie de Typhus et la variole, et notre sœur tomba victime de son dévouement, en accueillant et en soignant les femmes et les enfants. Elle mourût le 6 juillet 1878, âgée de 33 ans.
  • Sœur Marie-Hélène Puech née à Costulbalde en 1843, elle entre à Rochebelle en Juillet 1866 et  prend l’habit des mains du Père D’Alzon en Décembre 1866.  Elle fut admise aux vœux et fit  profession le 19 Avril 1868.Toute joyeuse, elle prit la route avec les 4 autres sœurs comme premières missionnaires pour Andrinople le 25 Avril 1868. Lors de la guerre Russo -Turque, elle travaillait à l’hôpital d’Andrinople pour soigner les blessés .elle se dévoua auprès des malades atteintes du Typhus et elle fut  victime de son dévouement. Elle mourût le22 juillet 1878, âgée de 35 ans.
  • Sœur Marie-Thérèse de Jésus Salze née le16 mai 1835, à Sauclières (Aveyron). elle commence son postulat le24 mai 1865 et prend l’habit des mains du Père D’Alzon le 14/Aout 1865. C’était la plus âgée d groupe, et très pieuse, faisant aussi beaucoup de mortification. Après sa profession le 19 Avril 1868, elle s’embraqua avec les 4 autres sœurs comme premières missionnaires pour Andrinople le 25 Avril 1868. C’est à elle que le P. D’Alzon confia la responsabilité de la nouvelle communauté dans la mission d’Andrinople. Elle collabora avec beaucoup de zèle et dévouement avec le P. Galabert. Elle mourût le 1er Décembre 1902, âgée de 67 ans.
  • Sœur Marie-Valérie Sarran née à St André de Magencoules(le Gard) le 3 Décembre 1843. Elle commence son postulat en Aout 1865 et prend l’habit des mains du Père D’Alzon le 18 Octobre1865.  Elle eut le bonheur de faire sa profession le 19 Avril 1868, elle s’embraqua avec les 4 autres sœurs comme premières missionnaires pour Andrinople le 25 Avril 1868.  Son apostolat ? Elle fut chargée d’une classe dans la première école à Andrinople. En 1870, le P. Galabert la nomma directrice des enfants de Marie. De 1873 à 1879, Sr Marie Valérie fut nommé à l’Espérou dans la nouvelle communauté en collaboration à l’alumnat avec les AA. Elle retourne à Andrinople en 1879, puis nommée dans plusieurs nouvelles fondation en Orient (Phanaraki-Mostralti- Caragatch)- en 1915, elle fut expulsée avec d’autres missionnaires lors de la première guerre mondiale. Elle retrouve la paroisse de son village pour le catéchisme aux enfants. Elle fut rappelée à Dieu le 22 Décembre 1915, âgée de 72; ayant laissé un bon témoignage de dévouement- de piété et de zèle missionnaire.

La vie de nos premières sœurs missionnaires relate un grand amour du Christ et de son Église qui a suscité en elles une grande disponibilité à l’action de Dieu, et à la mission sans calculer les épreuves, ne se laissant pas abattre devant les obstacles. Toutes ont fait preuves de l’endurance vécue face aux conditions difficiles de la mission. L’amour de Dieu, la foi et la confiance dans sa présence, la joie d’être missionnaire au nom de Jésus… font avancer le Royaume.

 

Bonne Fête des 153 ans de notre Fondation !

Une réflexion sur “Bonne Fête de Marie Auxiliatrice et 153 ans de notre Fondation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s