Au revoir Sr Georgette-Marie Fayolle …


Sr Georgette-Marie FAYOLLE

Sœur Georgette-Marie FAYOLLE

 

rappelée à Dieu le 05/05/2018

Elle était âgée de 89 ans dont 61 vécus dans la vie religieuse.

Elle fut Supérieure générale de 1975 à 1993.

Les funérailles ont été célébrées le vendredi 11/05/2018, à 14h30, au Mesnil-St Denis.

 

.

Texte du mot prononcé par Sr Felicia GHIORGHIES, Supérieure générale lors des obsèques de Sr Georgette-Marie FAYOLLE et écrit avec l’aide de Sr Marie-Aline VAUQUOIS (qui a collaboré longtemps avec Sr Georgette-Marie).

Sr Georgette-Marie, « disciple-missionnaire », « ouvrière d’unité » !

A la suite du Christ, sœur Georgette-M, vous avez perçu votre vie comme une mission. Celle de réaliser le projet du Père.

Vous êtes née le 30 novembre 1928, dans une bourgade de la France profonde située dans les Monts du Lyonnais. Votre famille profondément chrétienne du porter dans la foi le décès de votre maman laissant 3 jeunes enfants. Quelques années plus tard, votre père s’étant remarié, une petite sœur fut accueillie. C’est dans votre village, qu’en famille, vous vous rendez à la messe, et que vous allez sur les bancs de l’école. Elève studieuse vous continuez vos études supérieure à l’Institut catholique de Lyon pour être diplômée d’une licence en mathématiques/physiques.

1950, c’est l’heure du choix. Une carrière prometteuse s’offre à vous, mais dans le profond de votre cœur, le désir de suivre le Christ est plus fort que tout. Vous voulez entrer dans la vie religieuse « missionnaire ». Le dogme de l’Assomption vient d’être proclamé et vous rencontrez sur votre chemin la Congrégation de « Assomption ». Vous accueillez ce signe comme un appel à approfondir le charisme de ses religieux. Vous découvrez le P. E. d’Alzon : son identité fondamentalement missionnaire, sa passion pour le Royaume, son amour de l’Eglise pour travailler à son unité avec le Christ. C’est pourquoi, vous décidez de suivre cette voie en entrant chez les Oblates de l’Assomption, religieuses missionnaires. Après deux ans de noviciat au Fort-Manoir, le 12 mai 1957, vous prononcez vos premiers vœux dans cette chapelle où nous sommes en ce moment. Vous êtes alors envoyée en mission à l’Institut Ste Elisabeth, à Paris, comme professeur de Physique. En 1962, année de l’annonce de la tenue du Concile Œcuménique Vatican II, vous vous engagez définitivement sur ce chemin à la suite du Christ. Votre route est alors traversée par le Vent de l’Esprit qui souffle sur l’Eglise, mais aussi par celui qui bouscule nos sociétés, comme en témoigne les mouvements de mai 1968 en France.

Alors que l’Eglise appelle la vie religieuse à remplir sa mission évangélisatrice avec un langage et dans des formes adaptées au monde actuel, en avril 1975, vous êtes élue supérieure générale. Vous servez fidèlement vos sœurs et l’Eglise durant 18 ans. En collaboration avec les membres de votre Conseil et avec les diverses responsables, vous « travaillez à raviver l’eau de la source fondatrice », par des fondations en terre lointaine : Asie, Amérique latine et en multipliant celles d’Afrique. En Europe, bravant le rideau de fer, vous entreprenez des voyages en Roumanie, à Moscou. Vous rappelez sans cesse que les Oblates de l’Assomption sont des « filles de l’Eglise, ouvrière d’unité ». A la fin de vos mandats de supérieure générale, vous partez vous-mêmes en mission sur cette terre de Roumanie pour aider cette jeune pousse à renaître. Jusqu’à aujourd’hui partout, on se souvient de vous avec respect et reconnaissance. Ce que nous a marqué aussi, c’était votre côté fraternel en vous intéressant toujours à la vie de vos sœurs, en demandant des nouvelles de leur famille et de leur pays.

Il y aurait encore tant de choses à relater au sujet de votre vie si riche : votre énergie consacrée au service de la jeunesse par la création et le suivi de la Tutelle des établissements scolaires, le travail pour l’unité avec nos Sœurs de Bordeaux, les épreuves traversée comme l’accompagnement des sœurs au cœur du drame au Rwanda : l’assassinat par les rebelles de Sr Guido et de Françoise dans la nuit du 25 février 1992.

Sr Felicia et Sr Georgette en allant à la messe

Missionnaire vous l’avez été par toute votre vie, Sr Georgette-Marie, parce que vous étiez attachée fermement au Christ. Vous avez participé de tout votre cœur à l’Incarnation mystique du Christ, mystère qui a soutenu toute vie religieuse.

Aujourd’hui vous rencontrez face à face l’Etre aimé, l’Epoux qui vous a tant aimé et à qui vous avez donné votre vie : Jésus Christ. Que votre souci de l’unité, votre humilité, votre sens surnaturel et votre proximité fraternelle deviennent les nôtres !

Sr Georgette-Marie, avec ceux et celles que vous avez aimés et servis et que vous avez rejoints, avec ceux et celles que vous venez de quitter, permettez-nous de faire monter vers Notre Père du ciel, ce simple mot « MERCI ».

Deux courtes syllabes que vous avez prononcé si souvent pendant ces dernières temps à tous ceux qui vous aidaient de leurs soins.

Un merci que nous devinons si rempli de reconnaissance pour le plus petit service. Vous, notre Sœur aînée, vous nous avez édifié jusqu’au bout. MERCI pour votre témoignage d’Oblate !

.Seigneur, offert par les mains de Notre-Dame de l’Assomption, « MERCI »  pour la vie de notre Sœur. Comble-la de ta paix et de ta joie et que son « oui » donné jusqu’au bout, féconde les terres anciennes et nouvelles de la Congrégation des Oblates de l’Assomption qu’elle a tant aimé et servi.

« Aimer c’est tout donner et se donner soi-même ».

Dans l’espérance de la résurrection avec le Christ, au revoir Sr Georgette-Marie !

Découvrez aussi en PDF :

 

Quelques photos de Sr Georgette :

 

Publicités

2 réflexions sur “Au revoir Sr Georgette-Marie Fayolle …

  1. Oh! une belle recommandation sur la vie de notre sœur aînée Georgette Marie. Elle nous laisse une bonne modèle de vie à suivre dans notre discernement de vie en Jésus et dans nos milieux des apostolats. Que le Bon Dieu repose son âme dans le repos éternel.

  2. Je viens de lire ce que Sr Felicia a dit au début des obsèques de sr Georgette et je la remercie. C’est très beau et c’est bien ce que nous retenons de sa vie. Merci .
    Soeur Françoise-Monique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s