Conclusion du Chapitre continental …


Une étoile, des Mages…1

Comme les Mages,

nous sommes à la recherche de Dieu  …

Les Mages se laissent guider par une étoile, par Dieu – à travers des frontières et des routes inconnues – vers la grande Lumière. Enfin arrivés à une étable, sûrs qu’ils ne se trompent pas, ils tombent à genoux aux pieds du vrai Roi, devant ce Dieu qui, d’une manière inattendue, se manifeste dans cet enfant. 

Dans notre vie, il y a aussi des « signes divins », mais il faut encore que nous soyons ouvertes à accueillir ces manifestations. Le récit des Mages nous montre un » voyage de recherche », une route vers la vie.

Au plus profond de nous-mêmes la Lumière divine est présente. Mais, pour la découvrir, il nous faut oser suivre l’étoile à travers obscurité, incertitude pour pouvoir offrir nos présents : oblation, accueil,  ouverture, disponibilité, amour altruiste, …notre propre vie, car nous suivons ensemble la même étoile, le même Jésus Christ.

Aujourd’hui, chacune de nous, est invitée à suivre son étoile, à l’écoute de la Parole de Dieu, des événements, dans le dialogue avec nos Sœurs, dans le partage, le service fraternel…

Que la lumière de l’étoile, vienne éclairer abondamment nos routes de pénombre, de lumière  – et continue à briller sur nous, mais aussi sur tous les chercheurs de Dieu !

 Quelle orientation pour aujourd’hui et pour demain ?

Après une semaine de travail en Chapitre, nous pouvons dire que, notre contribution au Chapitre général est de proposer une orientation réaliste pour notre future Province d’Europe.

Imaginons-nous devant un panneau avec une flèche.

Que de fois il nous est arrivé de ne pas savoir où aller, par où aller… parce qu’il n’y avait aucune indication.

Une flèche indique une orientation, un sens, un passage obligé. Refuser le sens qu’elle donne est un risque. Accepter la direction proposée rend le chemin libre…, ouvert…

Que c’est précieux pour un chauffeur, voire même pour un piéton, lorsqu’il cherche une adresse précise ! 


S’orienter :
 chercher la juste direction… 

2Une flèche indique une direction : à droite, à gauche, sens unique, sens obligatoire.

Ce sont, en général, souvent des indications de directions horizontales.

Mais pour des décisions spirituelles, il s’agit plutôt de monter plus haut ou de descendre plus profond.

Or ces directions ne sont pas aussi simples à suivre que les horizontales : on y rencontre plus de doutes, de peurs, d’incertitudes, de détachements ; mais aussi plénitude de vie, reconnaissance des grâces reçues…

Une conviction qui peut nous rassurer : Le Christ, n’est-il pas notre grande « Flèche », notre Chemin ? Et le Saint Esprit notre grand Guide ?

Tout au long de ce Chapitre, nous avons beaucoup réfléchi, débattu sur la direction et les moyens à prendre. Nous pouvons dire que la flèche à suivre a été éclairée.

La flèche est là, banale, peut-être, mais elle a le mérite d’être claire : il faut aller dans la direction indiquée, sinon, le but vers lequel elle oriente, ne sera pas atteint.

Tout cela peut paraître négatif, ou du moins ne pas susciter de l’enthousiasme.

Un « ordre » n’est pas forcément attractif. Et pourtant ! Peut-on imaginer vivre, réaliser un projet, rendre la vie possible et même heureuse autour de soi, sans se conformer à des orientations ? Si nous enlevions toutes les « flèches » qui nous guident dans notre vie quotidienne, quelle cacophonie, quel désordre, pour soi, pour tous. En ces temps de Chapitres continental et général, il nous est bon d’accueillir des « Orientations ». Et de nous y engager.

Merci, Seigneur, de nous redire que nous avons tous besoin de guides, de repères, de signes au quotidien… Donne-nous assez d’humilité pour reconnaître et accepter que le chemin de la vie se cherche et se trouve à plusieurs !

Un chemin de lumière

3Nous pouvons nous demander : Qu’attend la petite fille en haut de l’escalier ? 

Peut-être prépare-t-elle la venue de quelqu’un qu’elle aime et qu’elle accueillera avec ce chemin éclairé ? 

Peut-être, a-t-elle le désir « d’être elle-même lumière » pour cette personne aimée et pour toute personne rencontrée.

L’escalier est l’image de notre vie avec ses jours de lumière et ses jours de ténèbres, ces lumières qui s’allument au contact des autres. 

Cette petite fille semble découvrir que ce chemin, on ne le parcourt pas sans effort. Jésus nous dit : « Je suis la lumière du monde, celui qui marche à ma suite aura la lumière de la vie ».

Oui, toute notre vie ressemble à une « échelle » avec des innombrables marches.

Souvent, nous avançons comme à tâtons, et c’est chaque jour, que nous avons besoin d’une lumière.

Non d’une clarté éblouissante qui aveugle, mais d’un « signe » discret venant d’une rencontre, d’une écoute … Petit lumignon posé là sur notre route, signe d’espérance, source de joie, porteur de paix.

Pendant ce Chapitre, nous avons posé quelques lumignons sur ce chemin vers la Province Europe.

Demandons au Seigneur de nous apprendre à découvrir ces étincelles de lumière à travers l’autre, à travers les autres différentes de moi, de nous aider à être chandelles, lumignons pour ceux et celles que nous rencontrons…


L’Annonciation – une page blanche dans la vie de Marie

4Se trouver seul(e) devant une page blanche peut être angoissant.

Ce peut être exaltant aussi…

Marie est là, recueillie, dans une attitude d’humilité et d’abandon.

La page est blanche.

Mais Marie n’est pas seule. L’ange, porteur d’un message de la part de Dieu, se montre particulièrement proche et protecteur. D’une main, il tient la page prête à être déroulée. De l’autre, il semble encourager Marie dans une attente pleine d’amour. Son regard aussi est intensément présent et respectueux, en ce moment unique où Marie garde la liberté totale de sa réponse.

En cette fin de Chapitre continental et en attente du Chapitre général, chacun de nous peut se sentir aussi devant une page blanche. 

Que sera-t-elle ?

Son écriture revient à chacune de nous, mais nous pouvons compter sur les autres pour nous y aider, et surtout sur Dieu qui – aujourd’hui comme hier – se penche à chaque instant avec amour et respect sur chacun de ses enfants…

Prendre la route ensemble  


5Partir implique la décision de se mettre en route
.

Marcher, faire des pauses, être à l’écoute de l’autre, repartir, faire silence… autant d’invitations à nous laisser renouveler, à changer notre regard sur nous-mêmes, sur les autres et sur Dieu.

Prendre la route ensemble ! 
C’est chaque jour que le Christ nous invite à reprendre la marche avec lui, et à sa suite.

Mais ce temps fort de Chapitres continental et général nous invite spécialement à cheminer sur la route qui passe par la Passion peut-être, mais nous sommes sûres que cette même route porte vers la Résurrection ! 

Cheminer seule, c’est possible, cheminer à plusieurs c’est indispensable !!!

Mettre en commun nos lumières, nos joie, nos projets, nos préoccupations, nos craintes parfois !
Prendre la route ensemble… En recherche de la vie, de l’essentiel … dans la vie.

A chacun son rythme, sa manière d’être… groupé, ou un peu à distance, avec ou sans provisions.

Le chemin sera-t-il long ?

Il se laisse découvrir, pas à pas, virage après virage. Etre à plusieurs sur ce chemin est une force.

Ensemble, nous avons essayé de dessiner une image possible de la future Province d’Europe.

Ce qui me semble le plus important pour aujourd’hui et pour demain, c’est de laisser l’Esprit Saint travailler nos cœurs, nos vies et – de notre côté –  nous mettre à son école.

Je voudrais souligner aussi le même mot, esprit, mais dans un autre sens.

Dans ce processus de réorganisation que nous sommes en train de vivre, ce qui me semble décisif c’est l’esprit, l’âme que nous allons donner à notre Province. Ce n’est pas la Province d’Europe, mais c’est notre Province d’Europe, c’est ma Province d’Europe.

Donc chacune de nous, chacune de nos sœurs est invitée à prendre une part active à la vie de notre Province, à différents échelons, de différentes manières, bien sûr.

Saint Paul nous donne la meilleure compréhension de notre réalité, de notre travail à faire, lorsqu’il parle de la place et de la fonction de chaque membre d’un même corps.

Demandons au Seigneur, la grâce de comprendre comment l’Église, la Congrégation avance et de nous y engager selon nos possibilités et nos forces.

L’Esprit ne nous laisse pas seules, il nous donne du courage, de la patience, il nous aide à surmonter les difficultés inhérentes à la vie, il nous assure d’être avec nous tous les jours, sur le chemin de Jésus.

Bon retour dans vos communautés et bon repos après ce temps intense de Chapitre.

Sr Bernadetta ZEDIU

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s